Travail et préparation du sol

De l’araire, premier outil de travail du sol, aux charrues, herses, cultivateurs, rouleaux… 

L'Araire

Mis au point progressivement il y a environ 5.000 ans, dans la région du Croissant Fertile (aujourd’hui l’Irak, la Syrie, l’Iran, la Palestine…) Cet outil, au départ entièrement en bois, ne faisait que gratter le sol, sans le retourner. Probablement tiré par des humains pendant des siècles. 

S’est répandu progressivement vers la Chine, l’Europe du sud, l’Europe du nord.

 

La Charrue Brabant

Son nom vient de la région du Brabant, qui l’a vue naître à la fin du XIXème siècle. Permet de labourer dans les deux sens, donc on laboure à plat. Différentes puissances, les brabants étaient tirés par des couples de vaches ou bœufs, allant de 2 à 8 animaux. 

Avec le temps, de nombreux perfectionnements lui ont été apportés

 

Le Cultivateur

Créé au 19ème Siècle, le cultivateur est attelé derrière un cheval ou un boeuf.

Il sert à remuer et à gratter le sol. Il détruit les mottes et réalise un désherbage mécanique. Il est utilisé en général en amont du semis. Il possède des dents en acier flexibles servant à pénétrer le sol.

A l’aide de deux poignées situées au niveau du poste de pilotage à l’arrière, l’agriculteur peut régler la profondeur de travail grâce à des crans.


Le Buttoir

Crée un sillon grâce à ses deux socs disposés en étrave, et ayant chacun une forme de versoir.

Réglable en profondeur et en largeur de travail.

Permet d’ouvrir le sillon pour planter les pommes de terre, topinambours, etc…, mais aussi de butter ces cultures, ainsi que les cultures plantées en sillons telles que les choux, les betteraves…

Tiré généralement par un cheval.

Le rouleau

« à minche »

Conçu en bois résistant (chêne ou frêne), constitué de deux rouleaux coniques assemblés, il permettait de rouler les sillons avant ou après les plantations ou les semis (choux, betteraves, topinambours, blé semé à sillon jusque vers 1940) 

Porté par un châssis en bois ou en fer, tiré par des bœufs.

 

La Bineuse

Utilisée pour casser l’herbe dans les cultures en sillons et aérer le sol.

Constituée de dents métalliques interchangeables montées sur un châssis métallique ou parfois en bois.

Réglable en largeur et en profondeur de travail.

Tirée par un cheval, guidée à l’arrière par un homme.

De concept technologique simple, cet instrument a été fabriqué par de nombreux artisans de la région, sous des formes différentes.

Avec le retour de techniques respectueuses de l’environnement, la bineuse redevient un outil commun, avec des dimensions beaucoup plus importantes (jusqu’à 15-20 rangs), et des systèmes de guidage modernes (guidage par caméras, par laser, etc…), ce qui permet d’aller au plus près des cultures du sillon.

 

La herse

Deux utilisations :

 - Travailler le sol en surface, casser les mottes, préparer un lit de semence

 - Enterrer la semence en la recouvrant de terre.

   Outil composé d’un châssis rigide en métal (parfois en bois, au XIX ème siècle), muni de dents de fer, interchangeables.