Récolte de fourrages verts

La faucheuse

La faucheuse telle qu’on la voit ici a été conçue dès le début du XIX ème siècle et n’a cessé d’évoluer au cours de ce siècle (premiers constructeurs : entreprises  Bell en Ecosse, Mc Cormick aux Etats-Unis, Rémy en France…)

Elle est constituée d’une coupe à doigts et scie à mouvement alternatif, relevable. L’entrainement de cette coupe se fait par une biellette mue par la roue d’avancement.

Elle est munie d’un diviseur de récolte, d’un siège pour l’opérateur, et d’un réglage de hauteur de coupe.

Les sections de coupe sont interchangeables et s’affûtent à la main.

On peut aussi couper les céréales avec la faucheuse. Dans ce cas, la céréale tombe sur une plate-forme, sous forme de javelle, guidée par l’opérateur. Lorsque la javelle est suffisamment grosse, elle est évacuée vers l’arrière par une action sur une pédale mue par l’opérateur.

Il faut ensuite attacher ces javelles pour en faire des gerbes.

*La javelle : c’est la brassée de blé ou d’autre céréale, non liée. Elle devient gerbe quand elle est liée.

 

La faneuse

Cet outil sert à retourner les andains de foin pour qu’ils sèchent.

Son fonctionnement est simple : les tiges sont actionnées par un vilebrequin qui est aussi actionné par les roues. Autrefois, la faneuse était tirée par des chevaux. L’utilisation de cet outil va permettre de conserver un foin sec qui sera utilisé pour l’hiver pour nourrir les animaux.

 

Le râteau

C’est un outil de fenaison utilisé lors de la saison des foins. Il passe après la faneuse, il sert à regrouper le foin en paquets et à faire des andains en bout de champs. 

Il faut passer cet outil dans le sens inverse des andaineurs actuels pour former les andains. Un système de levier permet de basculer le râteau pour libérer le foin en andain. L’agriculteur redescend le râteau pour regrouper un nouveau rang de foin.